Un médecin affirme que le GRAPHENE passe de vacciné à non vacciné, ce qui entraîne la destruction des cellules sanguines et des caillots

6
13080

Cet article peut contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur

https://citizens.news/669914.html

Se pourrait-il que les “vaccins” contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) répandent du graphène et je ne sais quoi d’autre sur les personnes non vaccinées, détruisant ainsi leur organisme de la même manière que les personnes “pleinement vaccinées” ?

Selon le Dr Philippe van Welbergen, c’est exactement ce qui se passe.

Le Dr van Welbergen s’est particulièrement intéressé au composant graphène des vaccins, qui semble s’auto-assembler dans le corps des personnes sous forme de grandes fibres et de structures non identifiées qui se transforment en caillots.

Dans certains cas, ces caillots acquièrent des propriétés magnétiques qui, selon Welbergen et d’autres chercheurs, sont capables de faciliter la création d’une charge électrique. En d’autres termes, il s’agit de bio-structures complexes.

https://citizens.news/594502.html

(Voir aussi : Des preuves montrent que les flacons de “vaccins” covidés contiennent en fait de l’oxyde de graphène).

Jusqu’à présent, on pensait surtout que ces caillots à base

disponibles sur cogiito.com

Les patients qui se faisaient piquer se plaignaient d’épisodes soudains de fatigue chronique, de vertiges, de problèmes de mémoire et même de paralysie. Des femmes ayant largement dépassé l’âge de procréer ont soudainement eu de nouveau leurs règles.

Les échantillons de sang prélevés sur ces patients ont révélé que les structures générées par le graphène avaient presque entièrement décimé toutes les cellules sanguines en vue.

Avant l’opération Warp Speed, Welbergen n’avait jamais vu de telles formations se produire dans le sang des patients. Elles ont clairement commencé à se former une fois que les vaccins ont commencé à pénétrer dans les bras, bien que peu de gens, à part Welbergen, aient été assez courageux pour l’admettre (s’ils ont même remarqué le changement).

Welbergen est apparu plus tard sur une chaîne communautaire sud-africaine appelée Loving Life TV pour discuter en profondeur de la question. Il a montré ses diapositives aux téléspectateurs et leur a expliqué ce qui s’y trouvait.

Au cours de l’émission, il a également montré des lames de sang prélevées sur des patients “non vaccinés“, c’est-à-dire ceux qui ont refusé les vaccins. Malheureusement, certaines de ces personnes présentaient également des signes d’infection par les toxines vaccinales par excrétion.

Quelques jours avant de participer à cette émission, Welbergen a remarqué ce qu’il décrit comme un effet de polarité magnétique ou électrique se produisant sur différents côtés des fibres de graphène qu’il avait identifiées.

Presque tous les échantillons, a-t-il dit, présentaient des signes de cette polarité, alors qu’avant la diffusion des clichés, il n’avait encore jamais été témoin d’une telle chose au cours de toutes ses années de pratique.

“La présentation du Dr Philippe est vraiment révélatrice et horrifiante – à regarder absolument, surtout pour ceux qui proclament que les injections de Covid sont ‘sûres’ et insistent pour que les gens se fassent injecter”, rapporte The Exposé, qui a publié des clips de l’émission à visionner.

Les injections Covid sont des armes de génocide et la façon dont les personnes qui les ont conçues sont encore en liberté est incroyable.”

Dans les commentaires, quelqu’un a ajouté à la conversation qu’il est tout simplement stupéfait que le corps d’une personne puisse encore fonctionner avec ces caillots de graphène intégrés en son sein. Ce n’est toutefois qu’une question de temps avant que ces caillots ne deviennent suffisamment gros pour mettre fin à la vie de la personne.

Vous voulez être au courant des dernières nouvelles concernant les injections de covid ? Visitez le site ChemicalViolence.com.

Sources :

Expose-News.com

NaturalNews.com

6 Commentaires

  1. Bonjour,
    Une seule chose à dire nous sommes cernés!😅…. Car même quand on a pleine conscience de ne pas s’être fait injecter cette pikouse, on risque sa santé…. C’est dingue à quel point ces fous qui se prennent pour Dieu sont à ce point vicieux, des malades qui veulent par tout les moyens nous réduire à leurs soldes ! 🤔😢

  2. Bonjour,

    Le fait que les femmes ménopausées aient “leurs règles” est un raccourci. Cela veut tout simplement dire que de nouveaux sites hémorragiques se développent dans les organes reproducteurs de la femme puisque le site est “ouvert ” et hautement vascularisé (alors que l’homme n’a pas cette constitution anatomique). Ces hémorragies provoqueront des troubles vasculaires et par voies de conséquences cardiaques ( par le biais des caillots sanguins à juste titre)…

    Cordialement

  3. Bonjour
    Se que je trouve d’absurde s’est que personne n’a évoqué de faire une proposition de recherche sur des testes pour savoir sur quel degré on est infecté par le graphène ??
    Ou sont les chercheurs qui on désobéis ?? SI le graphène passe par la salive et autre moyen il est forcément détectable par un moyen ou un autre, j’aimerais savoir si je suis contaminé par cette m…e
    Je remercie Jandrok pour le Nac et le glutathion qui sont pour le moment un remède de circonstance , mais à quel niveau nous en somme sur la contamination du graphène ???

  4. Bonsoir et encore merciii que Dieu vous garde.
    Mais l’argile peut elle aider à évacuer cette m**** ? Pour les non vacc ?
    Partout les gens sont vacc. Il suffit d’aller à la poste, la boulangerie…. bon bah on est foutu quoi.

Laisser un commentaire