Une étude révèle que le fait de manger deux poignées de noix par jour peut aider à prévenir le cancer du sein.

0
1155

Natural News https://www.naturalnews.com

Traduction pour cogiito.com : Pascale L

Les noix sont connues pour être l’une des oléaginseuses les plus nutritives de la planète. Elles constituent également d’excellentes sources de graisses saines et d’antioxydants, qui aident à combattre l’inflammation à l’origine des maladies. De nombreuses recherches ont été effectuées sur les bienfaits des noix pour la santé, et leur consommation a été associée à un risque moins élevé de maladie cardiaque, à une amélioration du fonctionnement du cerveau et même à la prévention du cancer.

Dans une étude récemment publiée dans la revue Nutrition Research, des chercheurs de l’Université Marshall en Virginie-Occidentale ont montré comment une alimentation saine comprenant des noix de Grenoble pouvait influer sur la progression du cancer et la survie du patient. Ils ont rapporté que la consommation de noix modifie l’expression de certains gènes dans les tumeurs du sein, ce qui empêche en fin de compte la croissance des cellules cancéreuses et conduit à la mort de ces cellules.

Pourquoi les femmes atteintes du cancer du sein peuvent-elles tirer profit de la consommation de noix

Dans leur article, les chercheurs ont souligné que le régime alimentaire contribuait grandement au développement ou à la prévention des cancers chez l’homme.

Alors que certains composants alimentaires peuvent déclencher la croissance de cellules aberrantes, d’autres peuvent rendre difficile l’existence de cellules cancéreuses. Des études suggèrent que ces bons composants alimentaires – que l’on trouve généralement dans les aliments entiers, en particulier les aliments à base de plantes – peuvent créer une synergie entre eux afin de réduire les effets nocifs des substances cancérigènes. Cet effet antagoniste fait des aliments sains des outils prometteurs pour la prévention du cancer.

Des expériences antérieures ont révélé que certains composants des noix, tels que l’acide alpha-linolénique (ALA), un acide gras oméga-3, et le bêta-sitostérol végétal, peuvent arrêter la prolifération de cellules cancéreuses dans une culture cellulaire.

Plusieurs études de cultures cellulaires ont également identifié l’acide éllagique, un antioxydant naturel présent dans les noix et de nombreux fruits, comme puissant agent de prévention du cancer. L’acide éllagique empêche non seulement les cellules cancéreuses de se diviser rapidement, mais les incite également à commettre une mort cellulaire programmée (apoptose).

Pixabay.com

Sur la base des résultats de leurs études chez l’animal, les chercheurs ont émis l’hypothèse que les composants anticancéreux de la noix de Grenoble pourraient affecter l’expression des gènes impliqués dans la progression des tumeurs cancéreuses du sein chez l’homme. Pour tester cette hypothèse, ils ont mené un essai clinique et étudié des échantillons prélevés dans les seins de femmes chez lesquelles une maladie avait été diagnostiquée. Après le premier prélèvement d’échantillons, elles ont demandé aux femmes de consommer deux onces de noix dans leur alimentation quotidienne. Deux semaines plus tard, ils ont recueilli un deuxième lot d’échantillons des patients pendant la chirurgie.

En comparant les résultats de leurs analyses des premier et deuxième lots d’échantillons, les chercheurs ont découvert que la consommation de noix modifiait l’expression de 456 gènes identifiés. Certains des gènes étaient impliqués dans l’activation des voies conduisant à l’apoptose, tandis que d’autres contribuaient à l’inhibition de la croissance et de la prolifération des cellules cancéreuses. « Ces résultats, concluent les chercheurs, confortent l’hypothèse selon laquelle, chez l’homme, la consommation de noix pourrait supprimer la croissance et la survie des cancers du sein.

Plus de raisons de grignoter des noix

Les noix sont non seulement satisfaisantes pour grignoter, mais elles se vantent d’un large éventail d’utilisations culinaires. Les noix peuvent être mélangées dans des salades, saupoudrées de desserts et de pâtisseries, ajoutées aux céréales du petit-déjeuner ou utilisées pour faire des soupes. Elles sont également utilisés pour produire une huile chère que de nombreux chefs utilisent pour ajouter une riche saveur de noisette à des plats froids comme des salades ou pour faire des sauces froides. (Connexes: les noix sont considérées comme les meilleures noix et fournissent le plus haut niveau d’antioxydants de qualité.)

Les noix fournissent beaucoup d’éléments nutritifs, en particulier les acides gras mono-insaturés et polyinsaturés. Ces graisses favorisent la santé du cœur et du cerveau et peuvent réduire l’inflammation. Une portion de 30 g de noix biologiques offre les avantages suivants:

  • Calcium, 20 mg
  • Glucides, 3,89 g
  • Fibre, 2 g
  • Graisses saines, 20 g
  • Fer, 0,72 mg
  • Protéine, 5 g

Les noix brutes et biologiques contiennent également des minéraux comme le cuivre, le magnésium, le manganèse et le phosphore, ainsi que des vitamines essentielles comme l’acide folique (vitamine B9), la vitamine B6 et une forme spéciale de vitamine E appelée gamma-tocophérol. Selon des études, le gamma-tocophérol aurait des effets protecteurs contre les maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer, les maladies cardiaques et certains types de cancer.

Pour plus d’informations sur les noix et autres aliments qui aident à combattre ou à prévenir les maladies, visitez Superfoods.news.

Les sources incluent:

NaturalHealth365.com

ScienceDirect.com

Spandidos-Publications.com

MedicalNewsToday.com

Academic.OUP.com

Laisser un commentaire