Zika était une préparation pour le COVID ; mais cela n’a pas fonctionné

2
3802
Image by Erich Westendarp from Pixabay

INTRODUCTION PAR COGIITO.COM

La seule chose positive que cette crise de Corona Circus nous a apporté, c’est la révélation des mensonges, de l’énormité des mensonges et des manipulations que nous subissons depuis des décennies, organisées systématiquement par les plus grosses fortunes à la tête des plus importantes entreprises de la planète, qui dirigent notre pensée et nos besoins grace aux médias mainstream complètement corrompus et aux ordres.

Toutes les manipulations et les impostures médicales sont désormais révélées à travers le monde et mes recherches servent à expliquer au public français l’imposture médicale dans laquelle nous vivons :

Ce sont ces grandes entreprises, qui fabriquent la science et qui nous vendent la technologie d’après LEUR besoin. Toute technologie commercialisable est d’abord au service du contrôle de notre humanité avant même de nous être utile, tout vaccin est d’abord une marchandise commerciale avec un plan de rentabilité avant d’être un produit de “santé”.

Concernant le cas du Zika responsable de la microcéphalie, nous apprendrons dans cet article ce que nous pensions depuis le début :

“L’augmentation de cette malformation congénitale, dans laquelle le bébé naît avec une tête anormalement petite et présente souvent des lésions cérébrales, a été rapidement liée au virus Zika par le ministère brésilien de la santé.

Cependant, selon les Médecins des villes pulvérisées, le ministère n’a pas reconnu que dans la région où vivent la plupart des personnes malades, un larvicide chimique [pesticide] qui produit des malformations chez les moustiques a été introduit dans l’approvisionnement en eau potable en 2014.

Ce poison, le Pyriproxyfen, est utilisé dans le cadre d’un programme contrôlé par l’État visant à éradiquer les moustiques porteurs de maladies”. [souligné par l’auteur]“… “Abrasco nomme la société britannique d’insectes génétiquement modifiés Oxitec comme faisant partie du lobby des entreprises qui déforme les faits sur Zika pour s’adapter à son propre agenda lucratif“.

Personne dans la presse Française à cette époque, n’a jamais évoqué cette réalité, en dehors de mon travail de dénonciation sur mes blogs tout me faisant traiter de complotiste. Ce qui confirme que le complotiste serait en réalité un véritable défenseur de la science qui embarrasse ceux qui empoisonnent la planète, en voulant nous faire prendre notre vessie pour une lanterne.

Prétendre également que les vaccins sont inutiles avec des preuves scientifiques, développe instantanément un flot de haine et d’agressivité motivé par ceux qui les imposent, car ils ne supportent pas de ne pas pouvoir s’enrichir pour nourrir des projets secrets qui vont inévitablement contre les intérêts humains.

Prétendre que les vaccins sont inutiles, développe instantanément un flot de haine et d’agressivité par des personnes absolument ignorantes de la science et qi cherchent à imposer des ponts de vue sans être capables de respecter et d’écouter la vraie Science. Nous assistons au développement d’un culte criminel comme celui que les humains ont dû subir du début de la chrétienté et de l’Islam pour la moindre remise en question du dogme transformant nombre de religion en culte. L’homme qui a la foi respecte son prochain, l’homme qui se plie à un culte assassine son prochain sous prétexte de religion. Aucune religion qui glorifie Dieu ne devrait, ne doit retirer la vie.

La vie est unique et seul le tout puissant à des droits sur celle-ci, jamais l’homme, car, il est trop perverti par des intérêts intimes, par son Ego pour savoir représenter le Tout puissant.

Ce que le Corona Circus nous a appris, c’est la manipulation à l’extrême, mais il y a encore beaucoup de choses extraordinaires que nous ignorons et c’est ainsi que nous traitent ces personnes malveillantes qui détruisent la planète et l’humanité, comme des moustiques à écraser avec leurs mauvaises volontés, exécutées par les forces de l’ordre et les autorités politiques nous retirant tous nos droits fondamentaux, nos droits humains.

Il existe un agenda secret qui est plus grand que ce que nous pourrions imaginer, je ne le connais pas, mais je le ressens au fond de mon être, quelque chose d’énorme qui nous est caché et sous le contrôle de ces horribles personnes qui prétendent nous représenter et qui souhaite organiser notre santé.

Une chose est certaine, ces forces mal agissantes ne pourront jamais représenter l’humanité, car l’humanité est l’amour, pas la froide technologie, l’humanité est à l’image de son créateur, elle est créatrice des plus belles choses qui soient, la musique, les arts plastiques, l’architecture, la littérature, la poésie, la bonté, le progrès spirituel, la science, l’humanité c’est aussi cela, et ceux qui nous dirigent font tout pour détruire ces liens qui nous ramènent au Divin pour faire de nous des esclaves obéissants.

Homme, femme, relève toi, retrouve ton âme d’enfant, retrouve la joie du coeur et le bonheur, et cesse d’accepter de t’enterrer dans la noirceur, car c’est cela le Corona Circus, pas la science, avec des faux qui font des faux positifs comme à la loterie nationale, pas des virus sortis tout droit de l’organisation du mal, pas des masques pollués par des quantité de virus même pas encore portés, et pas des vaccins bourrés de nanotech pour coloniser notre humanité.

Philippe A. Jandrok

Rédacteur en Chef de cogiito.com

Le 4 mars 2021, par Jon Rappoport

(Pour vous inscrire à notre liste de diffusion, cliquez ici)

https://visitor.r20.constantcontact.com/manage/optin?v=001ud8mz_jvjBTzOkGbZdiJBo46JUQr27arzc7iB14AY5JhIaw72kpP6Pri-HboC7JwdJNF19nlyXqkqdjbXK0dCOw_S_ORPVSimGeG4mEiVHo%3D

J’ai largement couvert l’épidémie de Zika en 2016.

Il s’agissait d’une nouvelle fraude, qui s’est effondrée sous le poids des avertissements aux femmes pour éviter la grossesse. Les femmes n’ont pas été assez nombreuses pour obéir.

En gros, la position officielle était la suivante :

  • une épidémie de microcéphalie se déclenchait dans le monde entier, à commencer par le Brésil. Les bébés naissaient avec une tête plus petite et des lésions cérébrales. La cause en était le virus Zika, véhiculé par les moustiques.

Lorsque j’ai révélé ces mensonges, en 2016, je ne remettais pas en cause l’existence du virus Zika. Maintenant, en 2021, j’exigerais la preuve que le virus avait bien été isolé.

Voici des extraits des nombreux articles que j’ai écrits pendant la “crise Zika”.

L’histoire ne s’arrête pas là, mais ce que je publie ici est suffisant pour révéler le schéma standard des opérations de pandémie :

  • prétendre que la “condition médicale” est entièrement le résultat d’un germe ;
  • simuler la cause exacte ;
  • dissimuler les crimes gouvernementaux/entreprises en cours.

2016, EXTRAIT 1 :

Il n’y a pas de preuve convaincante que le virus Zika cause l’anomalie congénitale appelée microcéphalie.

En fait, les chercheurs brésiliens, au cœur de la prétendue “épidémie de microcéphalie”, ont décidé d’arrêter leur propre enquête et d’affirmer simplement que Zika était le coupable. Ils ont alors affirmé que, sur 854 cas de microcéphalie, seuls 97 présentaient un “lien de parenté” avec Zika.

Vous devez comprendre que ces chiffres montrent en fait des preuves CONTRE le virus Zika comme étant la cause.

Lorsque les chercheurs tentent de trouver la cause d’une affection, ils devraient pouvoir établir, dans un premier temps, que la cause est présente dans tous les cas (ou certainement dans un pourcentage écrasant).

Cela n’a jamais été le cas. La corrélation entre la présence du virus Zika et la microcéphalie était très, très faible.

Dans un deuxième temps, les chercheurs devraient pouvoir démontrer que le virus responsable est, dans tous les cas, présent en grande quantité dans l’organisme. Sinon, il n’y en a pas assez pour créer un dommage. LA SIMPLE PRÉSENCE DU VIRUS N’EST PAS SUFFISANTE.

Avec Zika, la preuve de sa présence en grande quantité chez les bébés microcéphaliques n’a jamais été établie.

Mais les chercheurs ont continué. Une étude très médiatisée dans le New England Journal of Medicine a affirmé que Zika avait infecté des cellules cérébrales en laboratoire.

CELA N’A RIEN À VOIR AVEC LA RÉALITÉ.

Les cellules des laboratoires ne sont pas des êtres humains.

L’étude a également déclaré que Zika a infecté des bébés souris.

CELA N’A RIEN À VOIR AVEC LA RÉALITÉ.

Les souris ne sont pas des êtres humains.

Et ces souris de laboratoire ont été spécialement modifiées ou élevées pour être “vulnérables à Zika”. INUTILE ET NON PERTINENT.

2016, EXTRAIT DEUX :

Des millions d’abeilles viennent de mourir en Caroline du Sud, parce que les autorités du comté de Dorchester ont décidé d’attaquer les moustiques Zika depuis les airs, depuis les avions, avec un pesticide appelé Naled.

Le Washington Post rapporte, dans un article intitulé “‘Comme s’il avait été atomisé’ :

Des millions d’abeilles sont mortes après que la Caroline du Sud ait pulvérisé un insecticide pour les moustiques Zika.”

“Le comté a reconnu la mort des abeilles mardi. Le comté de Dorchester est conscient que certains apiculteurs de la région ont perdu leurs ruches à cause du pesticide qui a été pulvérisée dimanche”, a déclaré Jason Ward, administrateur du comté, dans un communiqué de presse. Il a ajouté, selon le Charleston Post and Courier, “Je ne suis pas heureux qu’autant d’abeilles aient été tuées”.

C’est le plus haut degré d’indignation que l’administrateur du comté Ward puisse rassembler ? Il n’est pas content ? C’est tout ?

Si vous voulez creuser davantage, vous pouvez découvrir que, malgré les assurances du contraire, Naled, comme d’autres pesticides organophosphorés toxiques, nuit aussi aux humains. Les organophosphates sont des neurotoxines. Les premières recherches ont été effectuées en Allemagne, dans le cadre de la chasse aux armes neurotoxiques.

Et que dire de cela ?

Le remède au problème cause le problème…

Naled, le pesticide organophosphoré qui est actuellement pulvérisé sur Miami pour tuer les “moustiques Zika”, a des effets désastreux.

Référence : une étude de 2014, “Neurodevelopmental disorders and prenatal residential proximity to agricultural pesticides : the CHARGE study”. [Environmental Health Perspectives, 2014 Oct;122(10):1103-9.]

Citations clés de l’étude :

“L’exposition gestationnelle à plusieurs pesticides agricoles courants peut induire une neurotoxicité développementale chez l’homme, et a été associée à un retard de développement et à l’autisme.” [Accent ajouté]

“Nous avons évalué si la proximité résidentielle de pesticides agricoles pendant la grossesse est associée à des troubles du spectre autistique (TSA) ou à un retard de développement (DD)…”

“Environ un tiers des mères de l’étude CHARGE vivaient, pendant leur grossesse, dans un rayon de 1,5 km (un peu moins d’un mille) d’une application de pesticides agricoles. La proximité des organophosphates à un certain moment de la gestation a été associée à un risque accru de 60% de TSA [troubles du spectre autistique], plus élevé pour les expositions du troisième trimestre… et les applications de chlorpyrifos [un pesticide organophosphoré] du deuxième trimestre…”.

“Cette étude sur les TSA renforce les preuves liant les troubles du développement neurologique à l’exposition aux pesticides pendant la grossesse, en particulier les organophosphates…”

La pulvérisation de pesticides affecte les femmes enceintes en augmentant le risque de dommages neurologiques pour leurs bébés.

EXTRAIT TROIS :

Voici une révélation “oups” de Zika :

“Nouveaux doutes sur Zika comme cause de la microcéphalie.” ScienceDaily, 24 juin 2016.

Source : Institut des systèmes complexes de Nouvelle-Angleterre

“L’épidémie de microcéphalie au Brésil continue de poser un mystère – si Zika est le coupable, pourquoi n’y a-t-il pas d’épidémies similaires dans d’autres pays également touchés de plein fouet par le virus ?

Au Brésil, le taux de microcéphalie a grimpé en flèche avec plus de 1 500 cas confirmés. Mais en Colombie, une étude récente portant sur près de 12 000 femmes enceintes infectées par Zika n’a révélé aucun cas de microcéphalie. Si Zika est responsable de la microcéphalie, où sont les cas manquants ?”

EXTRAIT QUATRE :

Il est bien plus logique d’écouter ce que les médecins sud-américains disent sur les régions où les malformations congénitales se produisent. Il s’agit de médecins qui se soucient réellement de ce qui détruit des vies et des vies qui sont détruites.

Nous avons de tels rapports qui nous sont transmis, grâce à Claire Robinson de GM Watch. Elle fait partie de ces personnes qui font encore en sorte que la profession de journaliste ait un sens.

Voici des citations de son dernier article,

“Des médecins argentins et brésiliens désignent le larvicide comme cause potentielle de microcéphalie”.

“Un rapport de l’organisation de médecins argentins, Médecins dans les villes pulvérisées, conteste la théorie selon laquelle l’épidémie du virus Zika au Brésil est la cause de l’augmentation de la microcéphalie des anomalies congénitales chez les nouveau-nés”.

“L’augmentation de cette malformation congénitale, dans laquelle le bébé naît avec une tête anormalement petite et présente souvent des lésions cérébrales, a été rapidement liée au virus Zika par le ministère brésilien de la santé.

Cependant, selon les Médecins des villes pulvérisées, le ministère n’a pas reconnu que dans la région où vivent la plupart des personnes malades, un larvicide chimique [pesticide] qui produit des malformations chez les moustiques a été introduit dans l’approvisionnement en eau potable en 2014.

Ce poison, le Pyriproxyfen, est utilisé dans le cadre d’un programme contrôlé par l’État visant à éradiquer les moustiques porteurs de maladies”. [souligné par l’auteur]

Les médecins ont ajouté que le pyriproxyfène est fabriqué par Sumitomo Chemical, un “partenaire stratégique” japonais de Monsanto.

Le pyriproxyfène est un inhibiteur de croissance des larves de moustiques, qui modifie le processus de développement de la larve à l’adulte, générant ainsi des malformations dans le développement des moustiques et les tuant ou les rendant incapables de piquer.

Il agit comme une hormone juvénile d’insecte ou juvénoïde, et a pour effet d’inhiber le développement des caractéristiques des insectes adultes (par exemple, les ailes et les organes génitaux externes matures) et le développement de la reproduction.

C’est un perturbateur endocrinien et il est tératogène (provoque des malformations congénitales)”.

Les médecins argentins ont déclaré :

“Les malformations détectées chez des milliers d’enfants de femmes enceintes vivant dans des régions où l’État brésilien a ajouté du pyriproxyfène à l’eau potable ne sont pas une coïncidence, même si le ministère de la santé attribue directement la responsabilité de ces dommages au virus Zika”.

“Ils ont également noté que le Zika a traditionnellement été considéré comme une maladie relativement bénigne qui n’a jamais été associée auparavant à des malformations congénitales, même dans les régions où il infecte 75% de la population”.

“…Le rapport des médecins argentins… est en accord avec les conclusions d’un rapport séparé sur l’épidémie de Zika, rédigé par l’organisation de médecins et de chercheurs en santé publique du Brésil, Abrasco.”

“Abrasco nomme également le pyriproxyfène comme cause probable de la microcéphalie.

Il condamne la stratégie de contrôle chimique des moustiques porteurs de Zika, qui selon lui contamine l’environnement ainsi que les personnes et ne diminue pas le nombre de moustiques.

Abrasco suggère que cette stratégie est en fait motivée par les intérêts commerciaux de l’industrie chimique, qui, selon lui, est profondément intégrée dans les ministères de la santé d’Amérique latine, ainsi que dans l’Organisation mondiale de la santé et l’Organisation panaméricaine de la santé”.

“Abrasco nomme la société britannique d’insectes génétiquement modifiés Oxitec comme faisant partie du lobby des entreprises qui déforme les faits sur Zika pour s’adapter à son propre agenda lucratif. Oxitec vend des moustiques génétiquement modifiés conçus pour la stérilité et les commercialise comme produits de lutte contre la maladie – une stratégie condamnée par les médecins argentins comme “un échec total, sauf pour la société qui fournit les moustiques”.

“…Abrasco a ajouté que la maladie [microcéphalie, autres malformations congénitales] est étroitement liée à la dégradation de l’environnement : les inondations causées par l’exploitation forestière et l’utilisation massive d’herbicides sur les cultures de soja (GM) tolérant les herbicides – en bref, “les impacts des industries extractives”.

EXTRAIT CINQ :

Dans un récent article de Greenmedinfo – “Que cache l’épidémie de virus Zika” de Jagannath Chatterjee – l’auteur retrace d’autres liens entre Gates et le Brésil. Par exemple, l’auteur retrace d’autres liens entre Gates et le Brésil :

“Lors de l’enquête sur les procédures visant les femmes enceintes en 2015, des faits choquants sont apparus. Agissant conformément à une décision de l’OMS [Organisation mondiale de la santé] d’injecter des vaccins aux femmes enceintes malgré les contre-indications, le gouvernement brésilien a permis à ses femmes enceintes de devenir l’équivalent de cobayes.

Outre les vaccins contre le tétanos (fournis sous la forme de vaccins contre la diphtérie et le tétanos), les femmes avaient également reçu le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) pendant leur grossesse.

Pire encore, un vaccin DTaP a été rendu obligatoire pour les femmes enceintes en 2014. En raison d’une pénurie du vaccin DTaP, le vaccin DTC [dangereux] hautement réactif a également été administré. Il est clair que des risques énormes ont été infligés à ces femmes sans méfiance. Aucun de ces vaccins n’est connu pour être sûr pendant la grossesse et le ROR et les vaccins DTC/DPT sont des défaillances qui ne peuvent être tolérées. Le virus de la rubéole dans le vaccin ROR et le composant coquelucheux dans le vaccin DTC sont connus pour provoquer la microcéphalie…”

“L’initiative de vaccination des femmes enceintes par le DTaP a été financée par des fonds de la BMGF [Fondation Bill et Melinda Gates]…”

EXTRAIT SIX :

Par exemple, chaque année aux États-Unis, il y a 25 000 cas de microcéphalie. Et la littérature est très claire sur les causes :

toute insulte au cerveau du fœtus pendant la grossesse peut entraîner une microcéphalie.

Une malnutrition sévère,

une chute dans les escaliers, un coup à l’estomac,

une drogue de rue toxique ou un médicament,

un vaccin ou un pesticide, etc.

EXTRAIT SEPT :

Pour les blogueurs scientifiques qui vivent dans le sous-sol de leur maman et qui aiment les déclarations des experts, je vous donnerai la citation complète. Prêts ?

“Paramètre de pratique” : Evaluation of the child with microcephaly (an evidence-based review)” ; Neurology 2009 Sep 15 ; 73(11) 887-897 ; Report of the Quality Standards Subcommittee of the American Academy of Neurology and the Practice Committee of the Child Neurology Society.

Voici la citation de l’argent :

“La microcéphalie peut résulter de toute insulte qui perturbe la croissance précoce du cerveau…

Chaque année, environ 25 000 nourrissons aux États-Unis seront diagnostiqués comme atteints de microcéphalie…”

Bang

Permettez-moi de démonter cette citation. La microcéphalie peut résulter de toute insulte précoce au cerveau. N’importe laquelle.

  • Cela pourrait signifier un pesticide hautement toxique, par exemple.
  • Cela pourrait signifier une malnutrition sévère et prolongée de la mère.
  • Cela pourrait signifier une substance toxique injectée à la mère – une drogue de la rue ou un vaccin.
  • Cela pourrait signifier un coup physique.
  • Cela pourrait signifier une forte fièvre chronique chez la mère. Et ainsi de suite.

25 000 cas, pas seulement une fois, mais chaque année aux États-Unis, ça veut dire quoi ?

Christophe Colomb a en fait apporté le virus Zika en Amérique en 1492, et il est resté en sommeil pendant très longtemps, puis, à l’époque moderne, a explosé sur la scène américaine ?

Non. 25 000 cas par an aux États-Unis signifient que nous sommes en train de vivre une histoire à dormir debout sans fondement sur le virus Zika.

Voilà ce que cela signifie.

EXTRAIT HUIT :

Nous avons maintenant un article de l’Associated Press du 27 janvier 2016, publié dans SFGate : “270 des 4 180 cas suspects de microcéphalie ont été confirmés”. C’est ce qu’on appelle un indice, au cas où vous vous poseriez la question. Sur les 4 180 cas de microcéphalie au Brésil, le nombre réel de cas confirmés à ce jour n’est que de 270. Bang.

Mais attendez, il y a plus. AP :

“Les officiels brésiliens ont déclaré que les bébés atteints de microcéphalie et leurs mères sont testés pour voir s’ils ont été infectés. Six des 270 cas de microcéphalie confirmés se sont révélés être porteurs du virus [Zika]”.

Bang, bang, bang. Sur l’ensemble des cas de microcéphalie réexaminés au Brésil, seuls six sont porteurs du virus Zika. Cela ne prouve en rien que Zika ait un quelconque rapport avec la microcéphalie.

-fin de mes extraits de 2016-

Vous avez compris ?

En 2015-2016, l’Organisation mondiale de la santé et la presse ont fait état de l’agitation autour du virus Zika et de la microcéphalie.

Mais ils se sont regroupés, ont analysé leurs erreurs et ont préparé une campagne de messages mur à mur pour la prochaine fausse pandémie.

La Chine fournirait le modèle :

LOCKDOWNS

L’assignation à résidence d’un pourcentage important de la population mondiale. Dévastation économique.

COVID

Comme je le démontre depuis un an, l’histoire de COVID est comme celle de Zika, pleine de trous.

Jon Rappoport

Auteur de trois collections explosives,

  • THE MATRIX REVALED,
  • EXIT FROM THE MATRIX et
  • POWER OUTSIDE THE MATRIX,

Jon était candidat à un siège au Congrès américain dans le 29e district de Californie. Il a un cabinet de conseil pour des clients privés, dont le but est l’expansion du pouvoir créatif personnel. Nominé pour un prix Pulitzer, il travaille comme journaliste d’investigation depuis 30 ans, écrivant des articles sur la politique, la médecine et la santé pour CBS Healthwatch, LA Weekly, Spin Magazine, Stern et d’autres journaux et magazines aux États-Unis et en Europe. Jon a donné des conférences et des séminaires sur la politique mondiale, la santé, la logique et le pouvoir créatif à des publics du monde entier. Vous pouvez vous inscrire pour recevoir ses e-mails gratuits NoMoreFakeNews ici ou ses e-mails gratuits OutsideTheRealityMachine ici :

https://visitor.r20.constantcontact.com/manage/optin?v=001ud8mz_jvjBTzOkGbZdiJBo46JUQr27arzc7iB14AY5JhIaw72kpP6Pri-HboC7JwdJNF19nlyXqkqdjbXK0dCOw_S_ORPVSimGeG4mEiVHo%3D

2 Commentaires

  1. les extrémistes sont en fait des gens inculte ! ils agissent au nom de leur foi et conteste aux autres ce droit ! que soit question religion ou autre , ces extrémistes agissent parce qu’ils croient fermement qu’ils ont et sont la vérité !

  2. Merci pour m’informer!! Encore une fois vous apportez des informations capitales pour comprendre ce qui se passe réellement. Gracias,un saludo!

Laisser un commentaire