L’hyperinflation commence en Amérique avec la fermeture des stations-service et des raffineries

3
4004

Mardi 11 mai 2021 par : Mike Adams

https://www.afinalwarning.com/518324.html

Nous vivons actuellement les premiers stades de l’hyperinflation et de l’effondrement du dollar fondé sur la dette, alors que les prix de presque tout continuent de monter en flèche chaque jour.

L’impression massive de milliers de milliards de dollars par la Réserve fédérale – et la projection de cet argent dans l’économie par le biais de mesures de « relance » – entraîne une surchauffe de la demande de produits de base comme le bois, le cuivre, l’aluminium et le fer. Dans le même temps, l’infrastructure économique nationale qui permet de livrer les marchandises s’effrite, en raison de la gratuité de l’argent de relance qui récompense les travailleurs pour qu’ils restent chez eux et évitent les emplois productifs.

Nous avons donc maintenant un gouvernement qui détruit la masse monétaire et l’économie productive par une impression monétaire sans fin.

Le résultat final ne fait aucun doute : Une hyperinflation galopante, une pénurie de nourriture, de carburant et d’autres biens, et l’effondrement accéléré des petites entreprises qui font vivre cette nation.

En fin de compte, cela signifie également l’effondrement des grandes villes américaines dans le chaos et l’anarchie alors que les derniers vestiges de la société civilisée se fondent dans le néant.

Même si le gouvernement criminellement corrompu prétend qu’il n’y a pas eu d’inflation, en vérité le dollar a déjà perdu 20 à 40 % de son pouvoir d’achat rien que cette année. Ce sont les premiers stades d’une hyperinflation galopante.

De nombreuses denrées alimentaires de base ayant déjà connu des augmentations de 70 à 90 % sur les marchés commerciaux (maïs, soja, canola, etc.), ces augmentations de prix ne sont plus qu’à quelques mois de se répercuter sur les prix de détail des aliments.

D’ici à la fin de 2021, les prix des aliments au détail auront doublé ou triplé par rapport à 2020. Et les pénuries seront bien pires qu’aujourd’hui.

Chaque dollar que vous avez sur un compte bancaire perd peut-être 10 % par mois en termes de pouvoir d’achat. À mesure que l’impression monétaire du régime Biden s’accélère, cela passera à 10 % par semaine… puis, à un moment donné, à 10 % par jour.

Tous ceux qui détiennent encore des dollars vont tout perdre alors que la monnaie américaine descend en territoire zimbabwéen.

L’attaque du pipeline est probablement le fait de l’État profond américain, et les raffineries sont déjà en train de fermer pour accélérer la dégradation de l’économie Dans le même temps, le soi-disant « cyberpiratage » du Colonial Pipeline provoque des pannes d’essence généralisées dans les États du sud-est, et deux grandes raffineries de pétrole ont déjà fermé leurs portes en raison du manque de pétrole.

Cette attaque contre l’oléoduc a probablement été menée par l’État profond américain, qui l’a ensuite attribuée à des « pirates russes ». L’objectif de l’attaque est d’accélérer l’effondrement de l’économie américaine et d’exacerber les pénuries alimentaires en interférant avec les opérations de camionnage qui livrent des aliments et d’autres marchandises aux détaillants locaux.

En substance, vous assistez au démantèlement coordonné et délibéré de l’économie américaine par des acteurs de l’État profond qui travaillent pour la Chine communiste.

Ce sont les mêmes personnes qui font la promotion des masques et des vaccins, bien sûr, tout en appelant à une plus grande censure des médias indépendants.

Écoutez l’intégralité de mon podcast Situation Update pour apprendre plus de détails choquants sur la destruction économique délibérée de l’Amérique :

https://www.brighteon.com/channels/hrreport

Brighteon.com/7a1fa270-3d92-4890-ae5a-aeff95522d48

https://www.brighteon.com/embed/7a1fa270-3d92-4890-ae5a-aeff95522d48

autre information :

3 Commentaires

  1. Mes chers Amis,

    De don Gabriele Amorth, exorciste du diocèse de Rome, (saint-Jean-de-Latran): Satan, sachant sa fin prochaine, s’agite…

Laisser un commentaire